Dans une ville ou tous se croient saint d'esprit...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prédule de P.A.R.A.D.I.S.E.

Aller en bas 
AuteurMessage
Gamer
J'AimE bIEn leS PETitEs FillES aVEc De lA mAyONnaisE...
avatar

Nombre de messages : 127
Date d'inscription : 01/10/2008

Dossier personnage
Âge: 21 ans
Folies: dangereuses
Amour: seul Molly est importante

MessageSujet: Prédule de P.A.R.A.D.I.S.E.   Mar 4 Nov - 19:34

PRÉDULE


Dans une petite ville tranquille, on y retrouve des gens saints d'esprits, en contrôle de leur vie, qui ont tendance à construire des établissements 'spécialisés' pour pouvoir 'remettre sur le droit chemin' les gens différents qui éprouvent quelques difficultés psychologiques, parfois même chez les jeunes, mettent quelquefois la situation paisible de la ville en danger. C'est dans un établissement comme ce genre, provenant d'une petite ville tranquille, que commence cette histoire.


Dans une pièce reculée d'un asile, la section pour les enfants accueillait les jeunes enfants ayant quelques problèmes psychologiques, on y retrouve la petite Molly et le jeune Gamer, seuls dans un coin de la salle. Molly est entrain de jouer tranquillement tandis que Gamer la regarde gentiment, assis sur une chaise à côté d'elle, séparés du reste du groupe d'enfant, restés à l'écart des deux enfants, se souvenant de la douleur de leurs blessures causés par Gamer, sou peine d'avoir seulement contrarié la jeune Molly, restant à l'écart d'eux, craignant de ressentir cette douleur sous le coup d'une saute d'humeur des deux dangereux.


Les deux enfants s’étaient connus à l'asile, ils ne se sont jamais rencontrés avant, pourtant dès qu’ils se sont vus, ils ont toujours fait comme s'ils se connaissaient depuis le début. Ça c'est passé durant une nuit orageuse. Une petite fille se faisait traîner par une femme à l'air sévère et un homme d'affaire qui semblait tout le temps sur les nerfs, la petite criait en se débattant pour que sa mère la lâche et la laisse partir. Maman! Maman! S'il te plait! Ne me laisse pas ici, j'ai peur dans cet endroit, je ne veux pas y rester encore! Je serai sage, promis! La père s'approcha d'un psychiatre, une seringue à la main, prêt à intervenir si la fillette redevenait violente comme la dernière fois.


-Monsieur elle a recommencé, on ne peut plus la contrôler, vous aviez dis que ce problème était réglé quand vous nous l'aviez redonné, qu'elle était redevenu comme une petite fille de son âge normale.

-Oui je sais je suis désolé, nous arrangerons son cas et cette fois, elle vous reviendra que lorsque je serai absolument sûr qu'il n'y ai pas de rechute possible. Bien sûr cela peut prendre plusieurs années. Êtes vous prêt à vous séparer de votre fille tous ce temps?

-Je me fou du temps que cela prendra, je veux que ma petite fille devienne aussi docile que possible, vous m'avez bien compris.



C'est alors qu'on entendit des cris de douleur provenant du couloir et se rapprochant vers la famille. La porte s'ouvrit et on aperçu deux gardiens de l'asile, les doigts complètement brisés, tenant tant bien que mal un petit garçon complètement trempé qui se débattait violement des deux gardiens.

-Docteur c'est cet enfant errant qu'on nous a reporté, il est vraiment dangereux, faite attention.


Le jeune réussi à se libérer des gardiens et partit à courir loin d'eux. C'est à ce moment où son regard croisa celui de la petite Molly et Gamer s'arrêta subitement, complètement calme. Le docteur prit la seringue et injecta le calmant à Gamer qui tomba aussitôt sur le sol, complètement endormi. Voyant cela, Molly commença à s'agiter et plusieurs gardiens arrivèrent les mettant tous les deux en salle d'isolement. À partir de ce jour, les deux enfants ont commencé à sentir que quelque chose les attendait. Une chose mystérieuse les appelait tous les deux et cela les rongeaient de l'intérieur, c'était clair, ils devaient s'échapper et aller à cet endroit.


Quelques temps plus tard, les gardiens surveillants la pièce pour s'assurer de l'ordre souvent dérangé depuis l'arrivé de ces deux enfants, regardant suspicieusement les gestes des deux 'cas problèmes' pour s'assurer qu'ils ne fassent pas encore de grabus.


-Gamer! Gamer! J’aime pas le regard des gens méchants habillés en blanc qui nous empêche d'être tranquille, leurs yeux sont pas bons, je les aime pas, ce sont les yeux du démon. Molly commençait à s'impatienter depuis quelques jours, les deux jeunes, sentaient qu'il devraient aller ailleurs, qu'ils serait mieux dans un autre endroit, cet endroit qui les appelaient, Gamer gardait son regard enjoué, près de Molly et parlait comme un jeunes de son âge, tout à fait normal. Molly, calme toi, ce n'est pas le moment de se retrouver une nouvelle fois dans cette pièce toute noire. La petite Molly commençait à s'impatienter. Non! Non! Non! Je ne veux plus être dans cet endroit! J'EN AI MARRE! Les deux gardiens s'approchèrent d'elle pour la remettre en isolement, comme ils avaient l'habitude de faire depuis que cette enfant ait été envoyé ici, trop incontrôlable pour sa famille avec cet orphelin trouvé dans une ruelle pour être envoyé ici. Le visage de Gamer changea quand les deux hommes prirent sa Moly pour l'enfermer à nouveau dans cette pièce noire, en la brutalisant. Il prit alors l'instrument gros comme une télécommande qu'utilisaient les gardes pour le maîtriser lorsqu'il devenait trop violent et il envoya des chocs électriques aux deux gardes jusqu'à ce qu'ils soient par terre, incapable de bouger du au coups trop excessifs du jeune garçon, le regardant de leurs regards noir voulant dire *tu va le payer toi*. Moly commença à s'énerver encore plus lorsqu'elle vit ces regards. Non pas encore ces yeux, je ne veux plus voir ces yeux! JE DÉTESTE CES YEUX! Gamer sortis une petite cuillère qu'il avait gardée du repas, car c'est le seul ustensile qu'on daignait lui donner. Tu ne la regarderas plus jamais comme ça! Il arracha les yeux des deux gardes avec sa petite cuillère dans des cris de douleurs et de souffrance de leur part.


Molly pris les clés du gardien, soufrant d'agonie de la perte de sa vue. Viens Gamer, notre Paradis nous attend. Ils réussirent à s'échapper de l'endroit qui les avait retenus si longtemps. Les deux jeunes se sont cachés dans les environ et ont commencer à écouter l'appel qu'ils avaient ressentit tous ce temps. Maintenant qu'ils étaient sortis, l'appel devenait de plus en plus intense, les deux jeunes n’avaient qu'un objectif en tête, trouver cet endroit. Ils avançaient en suivant leurs instincts qui étaient guidés par la force qui les appelaient. Ils se dirigèrent vers un petit village abandonné dans la forêt, perdu, inhabité. À l'entrée de la ville, on pouvait voir un vieil écriteau marqué: Bienvenu à P.A.R.A.D.I.S.E. L'endroit bien que déserté, semblait encore en très bonne état malgré les siècles écoulés et les deux jeunes y prirent abris. Dès qu’ils étaient entrés dans le village, leur sentiment d'appel se transforma en une sorte de mission; ils devaient faire en sorte que la ville reprenne vie et pour ça, il faudrait trouver beaucoup de personnes pour y vivre. Les deux jeunes commencèrent alors à voyager et à y emmener des gens en répandant des rumeurs pour les attirer vers la ville. Après quelques années, la ville commençait maintenant à se réveiller, c'est à ce moment où un signal d'appel se fit sentir par tous les autres fous du monde et plus elle était peuplée, plus le signal se faisait entendre. La ville devenait de plus en plus accueillante et on pouvait toujours voir l'écriteau; Bienvenu à P.A.R.A.D.I.S.E.


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Prédule de P.A.R.A.D.I.S.E.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Éperviers 2015-2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CraZy TimE :: BeGGINS StORy :: Black story et ordres des dirigeants-
Sauter vers: